Santo Pietro est composé de 9 hameaux dont celui de Casta situé à une quinzaine de kilomètres.

La route départementale traverse Santo-Pietro par le bas, passe par les Vezzi, séparant ainsi ce premier hameau du reste du village. Dans ce hameau l'on trouve divers commerces et le stade omnisport. C'est à Vezzi que L’église paroissiale est bâtie. Très grande, à l’allure de cathédrale, elle attire les regards et séduit les visiteurs. Contournons l’église, une allée bordée de cyprès et d’oliviers nous conduit au Campu-Santu, là où reposent nos ancêtres.

Une route permet de se rendre au bas des Vezzi, le Curdoghju. "Avant la guerre de 1914-1918, on y dénombrait quatre fours à pain, trois communaux et un privé".

Pour continuer la visite du village, il faut aborder une route qui grimpe, "les Tese". Nous passons alors devant la Croce Missiunaria, élevée par nos ancêtres à cette croisée des chemins depuis plus de cent ans. Nous arrivons à "U corsu" où se trouve la maison commune (batie en 1914), la poste, l'école et divers commerces. (Jadis le greffier y avait également son bureau et le juge de paix y pratiquait des audiences)

Le Poghju fait également partie du hameau du Corsu, véritable promontoire ayant une vue lointaine sur la Conca d'Oro. A l’autre extrémité du Corsu se trouve un bâtiment toujours appelé A Caserna ; les gendarmes l’ont occupée pendant longtemps. Des cellules auraient même servi de prison. Toujours avant la guerre 1914-1918, on dénombrait dans ce hameau neuf fours, six particuliers et trois communaux.

Campiendi, Castagnu, Pianellu, Pighjolu, Petrelle et Lavangaghju sont les hameaux supérieurs qui surplombent le village.

Campiendi, est le hameau où vivait jadis la famille "de Petriconi", on accède à leur maison seigneuriale par un étroit passage, la Lughjetta. Un petit sentier nous conduit vers des maisons bien alignées, surplombant la route. A peu de distance se trouve celle du poête Ghjuvan-Petru Lucciardi, au lieu-dit "A Penna". La route bordée d’arbres permet de se rendre à Lavandaghju, hameau portant d’ailleurs le nom du torrent qui le sépare du village. Toujours dans la même direction, on peut facilement emprunter un sentier pour rejoindre un tracé de route qui passe par les Canali et qui devait aboutir à Campucastincu et à Casta. La politique en décida autrement !

En contrebas, toujours sur la route des Canali et après la fontaine di "u Corsu", un groupe de maisons s’est formé, "I Tighjali" proches d’une ancienne maison appelée communement "A casa di Sesu".




Vezzi



Le Cour, au début du siècle



A Caserna



Pianellu



A Lughjetta

Mairie de Santo Pietro di Tenda- 20246 Santo Pietro di Tenda - 04 95 37 70 70 - Création site internet en Corse www.castalibre.com